« 56 % des salariés se trouvent en situation de fragilité professionnelle » d’après le Figaro. Cela signifie UNE personne sur DEUX ! Ce chiffre doit nous interpeller et nous faire réagir… Nous vivons, actuellement, dans une société où on nous demande toujours plus, tout en ayant les mêmes moyens matériels, le même temps et les mêmes moyens humains. Alors, faisons attention aux personnes qui nous entourent…

Lorsque tu détectes des signes d’un burn-out auprès d’un de tes collègues ou même d’une personne de ton entourage personnel, tu ne sais pas forcément comment réagir… La majorité des personnes qui vivent un burn-out sont inconscientes de cette situation. Alors, comment les aider ? Comment leur ouvrir les yeux ?

Voici mes 6 conseils pour accompagner et te sentir à l’aise auprès d’un collègue / collaborateur en situation d’épuisement professionnel (autre nom utilisé pour un burn-out) :

Conseil n 1 : Demande de l’aide Si tu ne te sens pas à l’aise face à cette situation, que tu ne te sens pas capable ou que tu juges que tu n’es pas la bonne personne pour gérer cette situation, alors, fais part de tes impressions à une autre personne pour qu’elle reprenne le relais. Par contre, choisis la bonne personne qui apportera son soutien et aidera celle-ci à trouver une solution.

 

Conseil n 2 : Discute à l’extérieur Invite ce collègue à boire un verre à l’extérieur du lieu de travail. Les bénéfices seront :

  • Qu’elle se sentira plus à l’aise, moins frustrée, moins oppressée du lieu où elle ne va pas bien,
  • Qu’elle se délivrera plus facilement, elle sera plus ouverte à la discussion. Elle se sentira en confiance sur un terrain neutre.

 

Conseil n 3 : Exprime tes inquiétudes Vous avez relevé différents signes de burn-out auprès d’un collègue. Exprimez-lui les faits en utilisant « Je me suis aperçu que », « J’ai remarqué que », « J’ai relevé que »… Afin de ne pas le frustrer et de rester le plus neutre possible. Exprimez-lui votre ressenti, toujours sans jugement, en utilisant « Je suis triste de te voir comme ça, j’exprime de l’inquiétude pour toi », « Je suis inquiet pour toi »…

 

Conseil n 4 : Sois à l’écoute Ce conseil est surtout l’INDISPENSABLE à appliquer en premier lieu ! Être à l’écoute de cette personne sans lui couper la parole, sans déformer ses propos et avec bienveillance. C’est essentiel pour que cette personne puisse se libérer sans tabous auprès de toi. Conseil n 5 : Fais-lui prendre conscience Pour cela, poses-lui ces 2 questions :

  • Peux-tu me citer et estimer comment tu te sens physiquement et psychologiquement ?
  • Quelles sont les limites que tu ne veux pas dépasser ?

Ces 2 questions vont lui permettre, inconsciemment, de se rendre compte qu’elle ne se sent pas bien et qu’elle doit se faire aider, que cette situation, ce ressenti n’est pas normal. Le piège pour toi : c’est de lui imposer, surtout pas ! Elle doit IMPÉRATIVEMENT s’en rendre compte d’elle-même pour que, par la suite, elle accepte de se faire aider par un médecin.

 

Conseil n 6 : Témoigne ton soutien Aide, soulage cette personne de certaines tâches que tu peux gérer afin qu’elle ressente qu’elle n’est pas seule et qu’elle a ton soutien. Soutien-la également émotionnellement par des mots, des gestes affectueux.

 

Les 2 grandes difficultés pour réussir à sortir d’un burn-out sont de dépasser le sentiment de culpabilité et de honte.

 

Sache qu’il existe des groupes de parole spécifiquement sur le sujet du burn-out en France. Les bénéfices ? Être avec des personnes qui le vivent également, la mise en place des bien-faits de parler au sein d’un groupe et de partager son vécu. Je t’invite à (re)lire mon précédent article pour reconnaître les signes d’un burn-out 😉 Tu as aimé cet article ? Tu souhaites te faire accompagner ?

N’hésite pas à liker ou à laisser un commentaire.

À très vite,

Aurélie

e-book gratuit

Recevez Gratuitement notre e-book

Apprenez en 9 étapes comment gérer des conflits en toute sérénité

Félicitations, vous allez recevoir votre e-book dans quelques minutes par messagerie

Share This